AVORTEMENT
ÉCOUTE, CONSEILS, SOUTIEN
ET PARDON DE DIEU

avortement soutien et pardon de Dieu

Sommaire de la page

  • Avorter ou pas ? Témoignages et aide à la prise de décision

    • Le témoignage d'Abby Johnson, ex-directrice du Planning Familial aux États-Unis, à travers le film Unplanned

    • Ne pas céder à la "pensée unique"

    • Plus de détails sur ce qu'il se passe durant un avortement

  • Vous êtes enceinte et c'est galère ? Vous êtes un père ou une mère qui a perdu son bébé in utero ? Mère de Miséricorde, une association pour vous aider et pas pour vous juger

  • Comment surmonter chagrin, rancœur et culpabilité après un avortement ?

    • Pourquoi Dieu m'a-t-il laissée concevoir un enfant s'il pressentait que j'avorterais ?

    • Suivre le chemin de consolation de Marie Madeleine avec les Dominicains de la Sainte-Baume (Var)

    • Dieu pardonne-t-il l'avortement ? L'infinie miséricorde de de Dieu face à la vie tuée

      • Quand Dieu a parlé à Sainte Faustine de l'immensité du pardon de Dieu

      • Jésus miséricordieux au XXIe siècle : ce jour-là, en France, il a pardonné à… 

  • À qui appartient mon corps ?

  • La vérité sur l'utilisation de cellules fœtales dans les vaccins contre le Coronavirus

Pour les pays occidentaux, le droit de la femme à disposer de son corps est inaliénable et elle doit avoir le choix d'avoir un enfant, ou pas.

Pour les chrétiens, un avortement signifie ôter la vie, qui commence dès la conception et non pas seulement à partir de la naissance. Sans parler de l'âme, que Dieu insuffle à l'enfant à l'instant même de cette conception. Quant à la conscience du bébé, qui peut dater avec précision sa présence, et, par ailleurs, faut-il absolument qu'un cerveau soit formé pour que l'intelligence de cellules merveilleusement programmées par Dieu pour se multiplier et façonner un corps et des organes, soit présent pour qu'elle existe ?

 

Loin de tout jugement, chacun ayant son histoire personnelle unique, cette page propose quelques éléments pour décider, avec tout d'abord le film Unplanned, histoire vraie d'une ex-directrice du Planning Familial devenue militante pro-vie, puis des contacts pour être conseillé(e)(s) et soutenu(e)(s), que ce soit dans la prise de décision ou dans l'après.

De nombreuses femmes n'arrivent pas à se remettre, en effet, d'un avortement, soit qu'il est très récent, soit qu'une rencontre personnelle avec le Christ ultérieure ait fait se modifier l'opinion et le ressenti quant à un avortement effectué dans un passé déjà lointain.

Le Christ est le meilleur médecin des femmes ayant subi un avortement, un témoignage éblouissant le confirme.

Avorter ou pas ?
Témoignages et aide à la prise de décision

Le témoignage d'Abby Johnson, ex-directrice du Planning Familial aux États-Unis, à travers le film Unplanned

Extraits d'Unplanned (Non planifié), film réalisé à partir de l'histoire vraie d'Abby Johnson.

Directrice du Planning Familial aux États-Unis depuis plusieurs années et convaincue des bienfaits de l'IVG, elle est bouleversée en assistant à un avortement et devient une militante pro-vie. 

Ne pas céder à la "pensée unique"

Ne laissez personne vous dire ce que vous avez à faire. Ne laissez pas la "pensée unique" infiltrer votre cœur.

La diffusion du film, en août 2021, sur la chaîne C8, a généré une importante polémique, au cours de laquelle même des représentantes de l'État ont montré leur incapacité à admettre qu'on ne soit pas d'accord avec leur "pensée unique", n'admettant pas qu'un film puisse montrer les conséquences d'un avortement lorsqu'elles sont défavorables. Leur manque d'impartialité sur la question est allé au point de vouloir poursuivre en justice la chaîne mais elles y ont renoncé car elles ont fini par réaliser que s'il est possible, en France, de promouvoir l'avortement, alors il doit aussi être possible, en France, de promouvoir le fait qu'un avortement est un acte grave, qui soulève des questions éthiques, et que peut avoir des conséquences très négatives. Le distributeur du film, Saje, propose :
- un site internet spécial réservé au film avec réponse aux questions et réactions à la suite du visionnage du film
- un dossier d'accompagnement explicatif  pdf

Un article de Famille Chrétienne reprend point par point l'ensemble des accusations de fake-news pour y répondre en s'inspirant de ce dossier d'accompagnement. 

Une émission de Sud Radio a été consacrée à la controverse, les invités étant tous "à charge", c'est-à-dire pour l'IVG, notamment la vice-présidente du Planning Familial, mais heureusement, comme en témoignent les nombreux commentaires sous la vidéo de l’interview, les auditeurs ne sont pas dupes !

Plus de détails sur ce qu'il se passe durant un avortement

Voir comment se passe un avortement

Détails sur l’avortement et ce qu'il cause à un fœtus (vidéos d'un médecin gynécologue qui pratiquait des avortements) et photos. Attention, images difficiles.

Mère de Miséricorde,
une association pour vous aider, pas pour vous juger

avorter ou pas, femme triste

Vous êtes enceinte et c'est galère ?

Homme triste et pensif

Vous êtes un père ou une mère qui a perdu son bébé in utero ?

Une aide, une écoute 

Numéro vert grossesse non désirée

Site internet, lire les témoignages

Logo mère de miséricorde

Téléchargez le pdf d'information

Femme seule assise dans tunnel obscur lumière au bout

« Tes mains m’ont formé et m’ont façonné…, tu m’as façonné comme de l’argile… Tu me feras retourner à la poussière. »

(Job 10. 8, 9)

Comment surmonter chagrin, rancœur et culpabilité après un avortement ?

Pourquoi Dieu m'a-t-il laissée concevoir un enfant s'il pressentait que j'avorterais ?

Femme assise seule sommet montagne

N'êtes-vous pas jalousement attaché(e) à votre liberté, que vous revendiquez ?

Omniscient et nous connaissant mieux que nous-mêmes, Dieu sait à l'avance notre façon de penser et d'agir. Mais, premièrement, il s'interdit d'interférer dans la liberté qu'il nous a conférée.

À moins que nous l'invitions dans notre vie, notre cœur, et que nous lui demandions expressément son aide, si possible directement et aussi indirectement par la prière d'intercession d'autres personnes.

Deuxièmement, il laisse toujours la porte ouverte à un changement d'orientation... Rien n'est jamais figé ou décidé à l'avance avec Dieu : il est toujours temps de changer d'avis.

« Ni la mort ni la vie, ni les anges ni les Principautés célestes, ni le présent ni l’avenir, ni les Puissances, ni les hauteurs, ni les abîmes, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu

qui est dans le Christ Jésus notre Seigneur. »

(Romains 8, 38-39)

Suivre le chemin de consolation de Marie Madeleine avec les Dominicains de la Sainte-Baume (Var)

Plaques prénoms enfants avortés morts-nés grotte Marie Madeleine Sainte Baume

Aux femmes qui, hier ou tant d'année après avoir avorté, sont dans le désarroi... Rendez-vous avec Sainte Marie Madeleine pour une aide précieuse. Suivez le chemin de consolation proposé par les Dominicains de la Sainte-Baume, dans le Var.  Vous pourrez même nommer votre enfant et placer une plaque dans la grotte de Marie-Madeleine.

Chemin de consolation dominicains Sainte Baume

Dieu pardonne-t-il l'avortement ? L'infinie miséricorde de Dieu face a la vie tuée

Quand Jésus a parlé à Sainte Faustine de l'immensité insondable du pardon de Dieu

Jésus parle à Sainte Faustine d'une personne qui doute de son amour et de la miséricorde : « Oh ! comme l'incrédulité de l'âme Me blesse. Cette âme confesse que Je suis Saint et juste, et ne croit pas que Je suis la Miséricorde ! Mais elle se méfie de Mon amour. Les démons aussi croient en Ma justice, mais ne croient pas en Ma bonté. Mon cœur se réjouit de ce titre de Miséricordieux. Proclame que la Miséricorde est le plus grand attribut de Dieu. Toutes les œuvres de mes Mains sont couronnées de Miséricorde. »

(n° 300 du Petit Journal de Sœur Faustine)

 

Sainte Faustine : « À un certain moment, j'entendis ces paroles : "Ma fille, parle au monde entier de Mon inconcevable miséricorde. Je désire que la Sainte Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pécheurs. En ce jour les écluses de Ma miséricorde sont ouvertes. Je déverse tout un océan de grâces sur les âmes, qui s'approcheront de la source de Ma miséricorde. Toute âme qui s'approchera de la confession et de la Sainte Communion recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leur punition. En ce jour sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles s'écoule la grâce. Qu'aucune âme n'ait peur de s'approcher de Moi, même si ses péchés sont comme l‘écarlate. Ma miséricorde est si grande que, pendant toute l'éternité, aucun esprit, ni humain ni angélique ne saurait approfondir tout ce qui est sorti des profondeurs de Ma miséricorde. Chaque âme en relation avec Moi, méditera Mon amour et Ma miséricorde durant toute l'éternité. La fête de la Miséricorde est issue de mes entrailles. Je désire qu'elle soit fêtée solennellement le premier dimanche après Pâques. Le genre humain ne trouvera pas la paix tant qu'il ne se tournera pas vers la source de Ma Miséricorde."»

(n° 698 du Petit Journal de Sœur Faustine) 

Danseuse pointe sur rocher tête vers rayons lumière Dieu

Jésus miséricordieux au XXIe siècle : ce jour-là, en France, il a pardonné à... et guéri...

Le 14 juillet 2021 au centre chrétien de Gagnières (Gard), lors de la convention œcuménique (rassemblement de chrétiens de toutes sensibilités pour une semaine de partage, de louange, de prière...), au cours de la soirée festive, un des intervenants priants a reçu une "parole de connaissance" de Jésus, destinée à une jeune femme de l'assemblée, qui a dû se reconnaître : « Il y a ici ce soir, dans 'l'assemblée, une jeune femme qui a avorté quatre fois, Jésus lui dit : "Je te pardonne, tu vas te relever et tu vas concevoir à nouveau". »

La veille, une autre parole de connaissance avait été adressée à une autre femme : « Il y a une femme qui a perdu son enfant il y a quatre ans. Jésus est en train de restaurer cette personne, de la sortir de la tristesse qui l'accablait depuis. »

Jésus n'est pas le Dieu vengeur que l'on peut imaginer...

Attention, le pardon que Jésus a accordé à cette personne n'est pas une invitation à se faire avorter en pensant que "quoi qu'il arrive, Jésus pardonnera". La femme concernée devait considérablement souffrir de ses souvenirs.

Soit parce qu'elle longuement hésité avant de choisir de se faire pratiquer une IVG.

Soit parce qu'après avoir subi cette intervention, elle a soudainement pris conscience de n'avoir pas été celle qui devait, la première, protéger celui qu'elle abritait, et non pas le tuer.

Ou bien encore la femme, peut-être athée ou agnostique, a fait une puissante rencontre, face à face, avec Jésus, le Christ, ce qui a changé sa vie et ses critères...

Cela arrive tous les jours. Vous aussi, vous pouvez rencontrer le Christ. Demandez-lui avec votre cœur

À qui appartient mon corps ?

Danseuse utilisant son corps figure danse lac coucher soleil

À cette question, le porte-parole d’une association pour le droit de mourir dans la dignité a répondu : « À moi et à moi seul. Ni à une église, ni à un parti politique, ni à la médecine. Je suis citoyen libre depuis ma naissance et, plus encore, depuis ma majorité. J’entends bien le rester jusqu’à mon dernier jour et que rien ne me soit imposé ni par des médecins, ni par ma famille, ni par mes héritiers ».

 

Cette affirmation se comprend : personne n’a aucun droit sur la vie, sur le corps d’un autre. Mais elle a un défaut, c’est qu’elle ignore Dieu ! Si Dieu n’existait pas, il serait logique, et même salutaire, de vouloir rester maître de sa destinée…

 

Mais le croyant sait qu’il a été créé par Dieu, qui le connaissait avant même sa conception. Et Dieu est aussi celui qui décide du jour de sa mort : « L’Éternel fait mourir et fait vivre ; il fait descendre au séjour des morts et en fait monter ».

(1 Samuel 2, 6)

 

Alors oui, pour moi qui crois en Jésus, qui connais l’amour de Dieu, les autres ne doivent pas décider de ma vie et de ma mort, mais je n’ai pas, moi non plus, à en décider. Je laisse ce soin et cette responsabilité à un Dieu qui est bien plus sage que moi et qui m’aime. J’ai l’assurance que ce corps si fragile dans lequel j’habite sera un jour rendu semblable à celui de mon Sauveur dans la gloire. Et en attendant, je me souviens que je n’appartiens plus à moi-même, mais au Christ, lui qui a payé un prix élevé – sa mort sur une croix – pour m’acquérir ; et je m’applique à le glorifier par ma conduite.

(1 Corinthiens 6. 19, 20)

La vérité sur l'utilisation de cellules fœtales
dans les vaccins contre le Coronavirus

On a entendu tout et son contraire au sujet des vaccins contre le Coronavirus. Voici des liens :

- vers des articles fiables qui expliquent clairement les faits établis

- vers un document officiel exprimant la position du Vatican

Oui, des cellules issues d'avortements ont été utilisées pour développer les vaccins contre le coronavirus, comme c'est le cas depuis 1972. Mais, non, il n’y a pas de cellules fœtales dans les vaccins contre le coronavirus eux-mêmes.

Plus d'infos sur l'utilisation de cellules fœtales et détail des utilisations sur chaque marque de vaccin contre le Coronavirus.

La position officielle du Vatican

« Lorsque des vaccins contre la Covid-19 éthiquement irréprochables ne sont pas disponibles (par exemple dans les pays où les vaccins ne posant pas de problèmes éthiques ne sont pas mis à la disposition des médecins et des patients, ou dans lesquels leur distribution est plus difficile en raison de conditions particulières de stockage et de transport, ou lorsque différents types de vaccins sont distribués dans un même pays mais que les autorités sanitaires ne permettent pas aux citoyens de choisir le vaccin à se faire inoculer), il est moralement acceptable d’utiliser les vaccins anti-Covid-19 qui ont utilisé des lignées cellulaires provenant de fœtus avortés dans leur processus de recherche et de production. »

Dieu rend libre, danseuse mer multicolore soleil couchant

Dieu rend libre

Danseuse bondissant mer multicolore soleil couchant