VOUS AUSSI, RENCONTREZ
JÉSUS
PERSONNELLEMENT

Rencontrez personnellement Jésus

Rencontrer Jésus,
le secret d'une existence réussie

Depuis plus de 2000 ans, Jésus le Christ, Dieu qui s'est fait homme, nous accompagne dans chacun de nos pas de son Amour. Si nous savons les voir, les entendre, il nous envoie chaque jour des signes de Sa présence, il nous guide. Cela peut être le cas pour vous aussi si vous voulez bien le rencontrer, lui faire de la place dans votre cœur et qu'il devienne votre ami le plus sûr, le plus fidèle, pour toute votre vie puis pour l'éternité.

Le voulez-vous ?

Sommaire de la page

  • Liberté ! Égalité ! Fraternité !

  • Depuis plusieurs milliards d'années, il attend cette rencontre avec vous

  • Partez à la rencontre de Jésus, nouez une relation intime avec lui

    • Jésus, lieu de rencontre des hommes avec Dieu

    • Dieu tient ses promesses : si vous le cherchez le cœur sincère, vous le trouverez

    • Ne vous croyez jamais indigne de Dieu : il est plus puissant que tout mal

    • Préparez La Rencontre

    • Où rencontrer Jésus ?

  • Après la rencontre de Jésus

    • Des signes très personnels et intimes de Sa Présence, connus de vous seul

    • Un chemin personnalisé

    • Suivre Jésus, c'est…

    • Tout vous reste permis

    • Laissez Jésus mener vos combats

    • Ce qui vous fera avancer…

    • Entrer dans une relation intime avec Lui ne met pas à l'abri de…

    • Le chrétien n'est pas mieux qu'un autre, mais…

    • N'ayez pas peur de Dieu !

    • Ne vous inquiétez pas de vos chutes, découvrez le pardon de Dieu

  • En chemin avec Lui

    • Laissez-le vous ouvrir les yeux, les oreilles et le cœur

    • Souffrance

    • Charité

    • Ne pas oublier de remercier

    • Ce qui est nécessaire à la germination et à l'épanouissement de la foi

  • Dieu gardera sa part de mystère

    • Insaisissable

    • Un mystère qui peut vous passionner

    • Saut dans la foi

    • Pour croire, il faut…

  • Témoignages de rencontres et d'amitié avec Jésus :

    • « Jésus mon ami » ;

    • « Après 40 ans de galères... jamais été aussi heureuse de toute ma vie et ça fait quatre ans que ça dure ! » ;

    • « Dieu se laisse frapper »

  • Comment voir les différentes branches du christianisme

    • L'unité dans la diversité

    • Tous membres du Corps du Christ

  • Se faire baptiser, pourquoi ?

    • Le Sceau du Christ

  • Il vous donnera ce que votre cœur désire

  • Trois moyens pour favoriser votre rencontre avec Jésus : le Renouveau Charismatique ; la série The Chosen ; les JMJ

  • Recevez sa Grâce

LIBERTÉ !

Vivre en Dieu et avec Dieu, ce n’est pas signer en bas d’une liste de contraintes, c’est nouer une relation intime quotidienne avec un Être d’amour d’une tendresse et d’une bonté inouïes, qui montre un chemin pour vous faire profiter de la Vie à pleines mains, sans détruire autrui et sans se détruire soi-même, enfin libéré de la peur, de l'angoisse, de la crainte, du mal et de la mort, pour ensuite vivre avec lui éternellement.

 

ÉGALITÉ !

Avec Dieu, peu importe qu’on soit grand, petit, femme, homme, puissant et riche ou pauvre, il aime chacun de la même façon : passionnément. Pas de corruption possible. Tous égaux. Tous bienvenus.

 

FRATERNITÉ !

C’est tout le message du Christ. Aimer les AUTRES, se supporter, pardonner les erreurs, ne pas oublier les petits et malheureux, partager, leur venir en aide. C'est aussi s'aimer soi-même et s'accepter petit et imparfait devant Dieu.

Jésus attend cette rencontre avec vous depuis l'éternité

Depuis des milliards d'années, il attend cette rencontre avec vous

« D’une quotidienne fréquentation de la Bible, je retire une conviction très forte que j’aimerais vous faire partager. Ce n’est pas l’homme qui cherche Dieu. C’est Dieu qui cherche l’homme. Il nous attend. Il nous espère. Il épie amoureusement l’ombre du plus petit signe de consentement. Voilà une clef pour déchiffrer le sens de l’Histoire. Voilà une clef pour découvrir la signification de notre propre destin.

Dieu a mis en branle la fantastique aventure de la vie, depuis des milliards d’années, pour parvenir un jour à cette rencontre unique avec chacun de nous… Il aura fallu toute la Création pour en arriver à ce moment utile, cette rencontre entre Dieu et toi.

Chaque journée devient ainsi le lieu d’un enjeu étonnant. Chaque journée est lourde de son poids de refus ou rayonnante de ce miracle d’un accueil. Rien n’est écrit. Rien n’est conclu d’avance. Dieu a remis la décision entre nos mains. Nos fuites, nos dérobades, rien ne pourra lasser cet amour fou de Dieu. « Les montagnes peuvent disparaître, Mon Amour pour toi ne s’usera jamais. » (Isaïe 53, 10) Même si notre oui n’est balbutié qu’en fin de parcours, à l’heure de notre mort, c’est encore trop beau pour Celui qui nous aime tant. Nous ressemblons à un fleuve paresseux qui n’en finit pas de bouder l’appel de l’Océan. Les méandres de notre vie dessinent ces hésitations, ces doutes, ces élans. »

Stan Rougier

Partez à la rencontre de Jésus

Portrait de Jésus par Brent Borup

© Brent Borup

Si vous vous laissez rejoindre par le Berger, vous pouvez vivre une amitié qui n'a pas de nom sur la terre parce qu'elle sera à la fois pardon, dialogue, don de vie et irruption dans la lumière de Dieu.

 

Jésus propose à chacun de tisser une relation d’amitié avec lui, qui ne préservera pas des difficultés de la vie mais ouvre des perspectives tout autres. Il vous cherche. Il vous appelle et vous dit : « Viens me rencontrer, puis vois, et si tu le veux, suis-moi ».

Il ne vous décevra pas.

Nouez une relation intime avec lui

Comment connaître Dieu

© Brent Borup

Choisir de faire confiance à Jésus, vouloir le rencontrer, découvrir sa tendresse, sa puissance...

Vivez vous aussi une éruption spirituelle.

Jésus, lieu de rencontre des hommes avec Dieu

Le corps de Jésus, c'est-à-dire non pas seulement sa chair, mais sa Personne vivante et bien concrète, est désormais le seul lieu de la rencontre entre Dieu et les hommes.

Ce corps est le lieu où Dieu se fait proche et où l'homme s'approche de Dieu, parce que justement il est le corps de l'Homme-Dieu.
Ce Temple-là, ce lieu où Dieu rencontre l'homme, personne ne pouvait et personne ne pourra jamais le détruire, et Dieu le Père l'a signifié solennellement au monde en ressuscitant son Fils le troisième jour. «  Aussi, lorsque Jésus se releva d'entre les morts, ses disciples se souvinrent qu'il avait parlé ainsi, et ils crurent à l'Écriture ainsi qu'à la parole qu'il avait dite. » La résurrection, en effet, authentifiera les actions du Christ et son message ; elle proclamera que Jésus était vraiment l'Envoyé du Père.

Le chrétien qui a fait une rencontre personnelle avec Jésus est vivant, vibrant, joyeux, il est le contraire d’un chrétien triste ou résigné !!  Il crie : VIVE LA VIE !

Les chrétiens qui ont fait cette rencontre rendent ce témoignage, et spécialement aux jeunes que Jésus met sur leur route : « Nous sommes heureux, des baptisés qui n'ont pas été déçus dans leur amitié avec le Christ, bref nous sommes des passionnés de Jésus-Christ !!!! »

Femme faisant le saut de la foi

Si vous avez envie de vivre, d'être compris, aimé et d’aimer ; d'une rencontre avec quelqu’un qui ne juge pas mais accueille tous ceux qui ont soif de beau, de vrai, de grand et qui cherchent leur voie, n'hésitez pas. Jésus est riche de tout cela et avec lui, vous ne risquez rien, sa compassion est immense. Elle tranche avec l’attitude déplorable qui est celle des loups. Il prendra soin de votre existence jusque dans les moindres détails et cela vous surprendra. Il suffit de lui faire confiance.

Vous êtes convié à une relation de confiance avec celui qui se rend mystérieusement présent au cœur même de son "absence ".

N’oubliez pas : lui aussi vous cherche, vous appelle et vous offre son pardon, il désire ouvrir les yeux de votre cœur, laissez-le vous rencontrer.

 

Dieu essaye tous les moyens pour tourner vers lui les pensées des hommes. Nous avons du mal à la concevoir, hypnotisés que nous sommes par les images que déversent nos écrans et qui dressent un mur quasi infranchissable entre ce que nous voyons et le sens profond de l’existence humaine.

Jésus se laisse toucher par les personnes qui cherchent du sens hors des sentiers battus. 

Dieu tient parole dans la Bible et dans la vie :
si vous le cherchez le cœur sincère, 
vous le rencontrerez

Apparition de Jésus dans un halo lumineux

Vous pouvez douter de tout, mais pas de Dieu. Ce qu'il dit, il le fait. Si vous le cherchez avec sincérité, bonne volonté, persévérance, et assez d'humilité, lui qui est déjà près de vous, attendant depuis si longtemps de vous rencontrer, il viendra, il se manifestera à vous. On peut lire dans la Bible :

« Vous me chercherez et vous me trouverez ; oui, recherchez-moi de tout votre cœur. » (Jérémie 29, 13)

« Aimez la justice, vous qui gouvernez la terre, ayez sur le Seigneur des pensées droites, cherchez-le avec un cœur simple, car il se laisse trouver par ceux qui ne le mettent pas à l’épreuve, il se manifeste à ceux qui ne refusent pas de croire en lui. » (Sagesse 1, 1-7)

Jésus a dit : 

« Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira.

En effet, quiconque demande reçoit ; qui cherche trouve ; à qui frappe, on ouvrira.  » 

(Matthieu 7, -7-8)

« Comme il avait perdu ton amitié en se détournant de toi, tu ne l’as pas abandonné au pouvoir de la mort. Dans ta miséricorde, tu es venu en aide à tous les hommes pour qu’ils te cherchent et puissent te trouver. » (Ve prière eucharistique)

Certains disent : « Je lui ai demandé de se manifester mais il ne s'est rien passé ». 

Mais votre recherche ne doit pas durer une minute ou deux et vous ne devez pas être en attente d'un truc spectaculaire. Vous devez rechercher sa Présence l'esprit ouvert et avec persévérance. Car on ne mène pas non plus Dieu, Père, par le bout du nez...

Et puis il faut montrer que l'on est prêt à faire des efforts : laisser de côté les pratiques occultes ou ésotériques, Dieu ne se révèle pas à ceux qui croient aux tarots, aux "énergies", aux chakras, reikki, voyants, etc., ces pratiques étant des supports des forces du mal.

Car la Sagesse (l'autre nom de Jésus) ne peut entrer dans une âme qui veut le mal, ni habiter dans un corps asservi au péché.

Ne vous croyez jamais indigne de Dieu

Jamais indigne de Dieu

Ne croyez pas, ne croyez jamais que vous êtes indigne de Dieu parce que vous avez trop fait de mal (c'est l'ennemi qui vous le susurre à l'oreille). Il n'y a pas de mal dont le Christ ne soit pas vainqueur.

En fait, personne n'est digne qu'il vienne à nous ou que nous venions à lui. Si nous regardions à cette dignité, il n'y aurait jamais de rencontre. Mais en Jésus, l’amour est la puissance qui lui permet de s’engager pour le salut des hommes et d'abolir toutes les distances et indignités.

Nous croyons que notre "lèpre" nous rend indignes de l'amour du Père et qu'elle va rebuter Jésus. Nous avons peur de nous approcher tels que nous sommes ; nous avons peine à croire que Dieu nous aime ainsi, tels que nous sommes ; non pas qu'il aime notre lèpre spirituelle, mais il nous aime tout lépreux que nous sommes, car il n'y a place, dans le cœur de Dieu, ni pour le rejet ni pour le dégoût :  « D'un cœur broyé, Seigneur, tu n'as pas de mépris". » (Ps 51,19). 
Nous imaginons sans cesse qu'une distance nous sépare du Christ. Or jamais le Christ n'est plus proche que lorsque nous souffrons, lorsque nous sentons le poids de la solitude et que nous nous croyons coupés de tout secours humain.

Dites-lui à haute voix, ou dans le secret de votre cœur, que vous reconnaissez avoir fait du mal (être pécheur) dans votre vie. Car pour que Dieu pardonne, il faut se repentir. Dites-lui que vous acceptez qu'il soit votre sauveur et que vous voulez prendre un chemin de bonne volonté et de sincérité vers le bien.

Dieu est là pour tout l’homme et pour tous les hommes. Dieu est encore plus grand que toutes nos misères.

Préparez La Rencontre avec Jésus, Sauveur et futur ami

Lac silencieux pour préparer la rencontre avec Jésus

Mettez-vous dans de bonnes conditions pour cette rencontre.

La sollicitude de notre Père qui est aux cieux est sans limite. Dieu se fait présent à tous, mais c'est à chacun de nous de se faire présent à Lui et de rendre effective la rencontre.

Dieu parle souvent dans le silence

Faire une pause dans le tourbillon de la vie, des infos, des distractions, c’est lui laisser un peu d’espace vital pour venir à notre rencontre.

Se rappeler que nous n'avons pas de mains pour saisir Dieu, pas de cœur pour l'enfermer, pas d'intelligence pour épuiser son mystère. « La foi ne nous donne pas la science infuse, elle n’est pas un kit de réponses toutes faites. Mais elle est cette lumière qui nous permet d’avancer pas à pas au milieu des obscurités. » Père Bertrand Lesoing, communauté Saint-Martin

Prier, c’est croire que quelqu’un écoute nos prières ou demander humblement la grâce d’y croire. On peut dire effectivement : « Seigneur, si tu existes, manifeste-toi à moi ». Beaucoup de chercheurs de Dieu font une prière de ce genre : « Fais-moi comprendre ou sentir que tu existes ».

Où rencontrer Jésus ?

Iris d'un œil bleu reflétant le Christ bras ouverts

Dieu peut faire irruption dans votre vie n'importe où et à n'importe quel moment ; uniquement si vous lui avez ouvert la porte car il ne s'impose jamais et s'interdit de franchir le seuil de votre liberté.

 

À partir du moment où vous aurez dit à Jésus que, oui, vous souhaitez le rencontrer, c'est lui qui, toujours, prendra l'initiative.

Il existe des lieux favorisant cette rencontre : églises, surtout pendant les adorations eucharistiques ; les monastères ou communautés religieuses (par exemple durant une retraite), les groupes de prière charismatiques, les JMJ , en suivant la super série The Chosen traduite en 50 langues et qui fait un tabac (voir pages sur ce site ), lors d'une soirée de louange en présentiel ou en ligne (voir page Les Directs) mais vous pouvez aussi le rencontrer en lisant un livre, en parcourant un site internet, en faisant une prière...

Vous ne le trouverez sûrement pas dans l'agitation, ni cette fièvre de nouveauté, de loisirs et de consommation qui fatiguent, dans le monde, les nerfs et les cœurs. 

Le signe que la rencontre a eu lieu se manifeste souvent par les larmes. D'émotion. Car vous êtes touché au plus profond de votre être.

Jésus peut aussi se révéler à vous de façon plus progressive, lentement, semaine après semaine, mois après mois.

Lui seul sait quel est le meilleur terrain de rencontre. Ayez confiance, il vous connaît mieux que vous vous connaissez vous-même.

Le regard de Dieu sur vous n'a pas de prix.  Le regard de Dieu vient d'au-delà du temps et de l'espace. Il crée, il suit, il approuve, il discerne, il choisit. Vous vous souviendrez toujours de cette première rencontre et vous serez bouleversé : lui, le Roi de l'Univers, IL m'a regardé(e), moi...

Ne versez pas dans le magique, le merveilleux. N'attendez pas du sensationnel. Vous rateriez l'essentiel. 

Il est Celui qui vient, librement, souverainement, divinement. Nous le guettons ici, il viendra par là.

Car l'un des plus grands secrets du cœur de Dieu, en tout cas celui qu'il nous révèle avec le plus d'insistance, c'est qu'il aime passionnément l'ordinaire des choses et des personnes, sans doute parce qu'il est le seul à voir vraiment la beauté de ses créatures.

Dieu aime que la puissance, l'extraordinaire puissance de son amour, travaille en l'homme et dans le monde des hommes sans rien bousculer, sans rien déranger. Et c'est cette divine discrétion du Maître de l'histoire qui le fait paraître absent ou lointain. En réalité il est bien présent, activement, amoureusement présent, mais tellement présent qu'il n'a pas besoin d'imposer sa présence.

Trop souvent, dans le cheminement de la foi, on passe à côté du réel de Dieu, parce qu'on l'attend, parce qu'on le cherche dans l'extraordinaire, dans un monde autre, dans un monde déconnecté du quotidien, ou sur une route à la mesure de notre projet, de notre désir ; et c'est nous-mêmes alors qui créons le sentiment de l'absence de Dieu.

Lors d'une émission live de sa chaîne Youtube Vivre de ta parole, le diacre Bernard Dihl (ex-athée guéri par Jésus d'une sclérose en plaque en 1983 et converti le lendemain) explique brièvement comment recevoir Jésus dans son cœur.

Après La Rencontre

Suivre un chemin personnalisé par Jésus après l'avoir rencontré

Il ne vous dispensera pas de croire

Il vous dit : « Je ne vais pas te guérir d'avance pour te dispenser de croire, mais je te guérirai quand tu auras cru, je te guérirai dans ton acte de foi, je toucherai tes yeux et te dirai : "Qu'il t'advienne selon ta foi !" ». Ainsi, ce n'est pas la lumière qui forcera votre foi, mais votre foi qui laissera entrer la lumière ; ce n'est pas la puissance de Dieu qui va ouvrir malgré vous les yeux de votre foi, mais votre foi qui va donner en vous le champ libre à sa puissance. Vous n'aurez jamais, d'avance, une évidence facile de la tendresse de Dieu, et vous ne serez jamais dispensés de vous baser, loyalement, sur sa Parole.

Des signes très personnels et intimes de Sa Présence, connus de vous seul

Si vous persévérez à le chercher de tout votre cœur, à vouloir mieux le connaître, il est possible que Jésus récompense néanmoins cette foi, ce saut dans l'inconnu, en vous envoyant des signes pour confirmer sa Présence auprès de vous, s'il estime que vou sen avez besoin.

Lui qui connaît tous vos secrets, rêves, pensées et attentes vous enverra des signes d’une tendresse que vous n’imaginez pas, d’une subtilité et d'une discrétion exemplaires.

Il utilise tous les canaux possibles : une rencontre, une lecture, Sa Parole, une conversation, un panneau d'affichage, un email, Pinterest, les forces de la nature (vent, nuages..), etc.

Le signe sera parfaitement synchronisé avec une question, une pensée, une idée que vous aurez dans la tête, quelque chose que vous venez de lire, d'entendre, de voir. Vous penserez tout d'abord que c'est le hasard, pure coïncidence. Mais la fréquence et la parfaite synchronicité des signes vous fera comprendre que c'est impossible, surnaturel. Or Dieu est le Dieu de l'impossible. Vous saurez alors, du plus profond de votre être, que Dieu, infiniment Grand, infiniment Saint, vient de se pencher sur vous, vous seul, parmi les milliards d'êtres humains sur la terre, et de communiquer avec vous sur un sujet, un détail connu de vous seul. Vous en serez profondément bouleversé, explosé ; attendez-vous à un ras de marée d'émotions.

Le signe garantit sa Présence. Par le signe, Dieu s'affirme comme le Maître de l'inattendu.

 

Certains ne reçoivent pas de signes. Ils n'en ont pas besoin car Dieu les comble autrement. Ceux qui en reçoivent ne reçoivent pas tous les mêmes. Pour Dieu, chaque personne est unique et il envoie, si nécessaire, un signe (ou une grâce) précis destiné à une seule personne au monde et que seule cette personne reconnaîtra comme tel.

Ne racontez pas à tout votre entourage les signes que Dieu vous a envoyés si vous en recevez. Dieu n'aime pas que vous révéliez les détails de son histoire d'amour avec vous, et puis vous risqueriez aussi de peiner une personne qui n'a pas reçu autant de grâces de Dieu que vous. Non pas que Dieu fasse du favoritisme, mais il envoie ce qui est nécessaire à chacun au moment précis où le besoin s'en fait sentir et en fonction du chemin qu'il a prévu pour la personne en question.

Un chemin personnalisé

Dieu a tracé pour vous, depuis toute éternité, un chemin spécial, personnalisé, en fonction de vos goûts, de votre caractère ; il se met à vos côtés et vous laisse découvrir ce chemin de lumière. Il vous guide si vous le lui demandez. N'oubliez pas de renouveler fréquemment votre assentiment en lui disant "oui". Sinon il s'interdit d'agir.

C'est lui qui va vous faire rencontrer les bonnes personnes, qui va arranger votre cheminement pour vous faire progresser vers la sainteté. Elle n'est pas réservée aux religieux mais accessible à tous. Toutefois, il ne prendra jamais les commandes à votre place. Vous restez libre de tout à tout instant. Si vous lui confiez votre vie et lui demandez d'être sauvé, il vous emmènera à bon port jusqu'au moment de La Grande Rencontre, lors de votre mort charnelle. Pour cela, il est nécessaire de l'écouter ; réservez-lui une plage de prière et de silence dans votre journée. C'est un Dieu vivant qui vous parlera, répondra à vos questions et... vous grondera parfois si vous vous égarez, comme le bon père qu'il est. Rappelez-vous que c'est toujours pour votre bien.

Suivre Jésus, c’est :                                                                     

  • prendre avec lui un chemin spécifique : s'il vient vous rejoindre, c'est pour vous conduire au pays de la gloire, c'est-à-dire à l'amour du Père qui est le but du monde et de l'histoire des hommes.

  • Une chose est sûre, qui déjà peut vous combler de joie, c'est qu'il est là, déjà là, toujours là, dans le désert de votre vie, il marche avec vous.

  • prendre conscience de son véritable statut de petite chose face à la grandeur de Dieu, de pécheur face à sa sainteté, et… de l’amour de Dieu qui veut désespérément pardonner, combler, aider, porter, faire cheminer vers lui dans l’attente de La Grande Rencontre, lors de la mort ;

  • lutter contre ses propres mauvaises tendances, ce qui devient la véritable liberté. Car les désirs trop puissants et mauvais sont un asservissement, la libération de ces désirs sont la porte ouverte à la vraie liberté. La rencontre de Dieu faire naître peu à peu le désir d’être transformé, en bien, pour s’élever au-dessus de soi-même, prendre de la hauteur sur les choses et le matérialisme ambiant, sous le regard tendre et affectueux de Jésus qui aide, guide, aime.

Jésus propose à chacun de ne plus être un complice du mal du monde, mais il ne force personne et chacun peut persister à rester complice. Donc :

Tout vous reste permis

Vous restez libre de faire tout ce qu'il vous plaît bien sûr, mais vous prenez petit à petit conscience de ce qui vous enferme. « Tout m’est permis », mais tout n’est pas profitable. "Tout m’est permis" , mais je ne me laisserai, moi, dominer par rien. (1 Corinthiens 6, 12) », dit Alexia Vidot dans Comme des Cœurs Brûlants, l'extraordinaire témoignage des convertis. 

Laissez Jésus mener vos combats, il n’a perdu aucune bataille

C’est un combat pour votre liberté, afin de ne plus être asservi. Personne n’est assez fort pour ne pas avoir besoin de Jésus. Faites d'abord de votre mieux, tout ce qui est en votre pouvoir, puis donnez-lui votre accord pour qu'il prenne en main la suite. Il dénouera certaines situations de façon bluffante... vous verrez Sa Puissance, Sa Présence. Vous n'en reviendrez pas. Dieu agit concrètement dans la vie de ceux qui lui font confiance.

Ce qui vous fera avancer,

c'est la certitude que votre vie est entre les mains d'un grand Dieu  :

  • un Dieu bon qui a prouvé son amour en donnant Jésus-Christ, mort sur la croix pour ôter nos péchés,

  • un Dieu vrai qui fait ce qu'il dit,

  • un Dieu fiable qui a promis de vous aider et sur lequel vous pouvez compter,

  • un Dieu vivant qui est près de vous et n'ignore rien de tout ce qu'il vous arrive, jusque dans les moindres détails.

Se libérer des chaînes pour entrer dans une relation intime avec Jésus

Entrer dans une relation intime avec Lui ne met pas à l’abri des épreuves et difficultés de la vie, mais cela permet de les vivre autrement, sous un angle différent. Ce qui semble être une privation de liberté est en fait la porte ouverte vers la véritable liberté dans le sens où elle libère, si vous lui demander de vous aider, de la soumission à tout un tas d’habitudes et de mauvais aspects : jalousie, orgueil, individualisme, addictions. Le monde actuel inversant toutes les valeurs, l’homme est anesthésié, et de plus en plus, il ne prend plus conscience d’être dans la faute et dans l’erreur qui semblent une parfaite normalité selon les « nouveaus critères ».

Rencontrer le Christ fait dans un premier temps prendre conscience de l’erreur dans laquelle on se trouve, puis donne envie, une fois que l’on apprend à mieux le connaître, de revenir vers une vie plus morale, même si cela est difficile, encore plus à l’heure actuelle. On n’y parvient ni facilement, ni totalement. Peu importe, l’essentiel est de mettre en route. C’est cela « suivre le Christ ».

 

Le chrétien n’est pas mieux qu’un autre, il est seulement plus conscient de ses travers et cherche à les corriger. Cela dit, il ne faut pas voir les chrétiens comme un bloc monolithique. Il existe une très grande disparité chez les chrétiens, d’où le reproche habituel « ils se croient mieux que les autres mais ils sont pires ». C’est vrai, certains chrétiens pensent être sans faute, vont à la messe le dimanche et critiquent les uns et les autres dès la porte de l’Église franchie. Ils n'agissent pas pour servir leurs frères, leur christianisme est une coquille vide, faite de traditions exsangues et ils n’ont plus de chrétiens que le nom. Jésus a toujours combattu cela très fermement. Il existe cependant beaucoup de chrétiens sincères et qui font de leur mieux pour suivre, à leur faible mesure humaine, l’idéal de beau, de grand et de bien que représente Jésus.

N'ayez pas peur de Dieu !

La crainte de Dieu, au sens biblique, c'est un mélange de respect et d'affection, c'est à la fois le sens de la majesté de Dieu, de sa délicatesse et une spontanéité filiale pour le suivre. La crainte du jugement de Dieu ronge, paralyse et mène au doute, tandis que la crainte de Dieu, au sens biblique, réveille sans cesse en nous le meilleur de nous-mêmes et nous rend aptes à percevoir la tendresse de Dieu qui s'occupe si bien des moineaux et qui aime chacun de ses enfants au point de connaître même le nombre de ses cheveux !

Dans la Bible, l'occurrence « Ne crains pas » figure 365 fois. Donc n'ayez par peur de Dieu !

N'obéissez pas à Dieu parce que vous le craignez ou attendez une récompense quelconque, mais parce que vous l'aimez (ou apprendrez à l’aimer, ça viendra tout seul) et comprenez que ses commandements sont un garde-fou qu'il a établi non pas pour vous étouffer mais pour vous libérer. Il vous donne ainsi les moyens de limiter et combattre les nuisances de l'ennemi, faire de vous des vases sacrés qu'il aime habiter de plus en plus au fur et à mesure que vous vous rapprochez de lui, développer votre spiritualité, vous purifier, vous sauver des griffes de l'adversaire. En fuyant les commandements, ce n'est pas Lui que vous blessez, mais vous-mêmes. Ne laissez pas l'ennemi vous faire croire que Dieu est à craindre, vengeur et impétueux. ! Il veut vous empêcher d'atteindre Dieu.

Arrêtez de craindre ! C’est Dieu lui-même qui le dit :

« Il n’y a pas de crainte dans l’amour, l’amour parfait bannit la crainte ; car la crainte implique un châtiment, et celui qui reste dans la crainte n’a pas atteint la perfection de l’amour.  »  (1 Jean 4, 18)

« Jésus, surprenant ces mots, dit au chef de synagogue : "Ne crains pas, crois seulement." » Marc 5, 36

« Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort, mais il posa sur moi sa main droite, en disant : "Ne crains pas. Moi, je suis le Premier et le Dernier". » (Apocalypse 1, 17)

Extrait du film de Raffaele Mertes La Bible l'Apocalypse selon Saint Jean

Chutes d'eau multicolores

Ne vous inquiétez pas de vos chutes, découvrez la Miséricorde (pardon) de Dieu qui vous lavera

Dans son livre, Comme des Cœurs Brûlants, l'extraordinaire témoignage des convertis, Alexia Vidot dit : « Faire le bien (…) ne s’obtient pas à la force du poignet, en un clin d’œil, ni une fois pour toutes. »

En effet, les croyants peuvent constamment faire ce constat : « Le bien que je veux, je ne le pratique pas ; mais le mal que je ne veux pas, je le fais. Je sais que certaines choses sont répréhensibles, me font du mal, en font à d’autres, et pourtant je ne peux pas m’empêcher de les faire. À l’inverse, j’aimerais agir pour le bien, progresser, aider les autres, et je n’y arrive pas ! »

Ces croyants connaissent Dieu, mais ils ne sont pas libérés de la tentation à faire le mal, et souvent ils succombent. Ils en sont malheureux. Or, s’il faut regretter le fait de faire ce mal, il ne faut pas s’en inquiéter de façon obsessionnelle. L’ennemi essaiera de vous susurrer à l’oreille que vous êtes un moins que rien devant Dieu puisque vous commettez sans cesse des fautes, et il essaiera de vous faire abandonner. Ne l’écoutez pas !

Depuis la désobéissance au jardin d’Éden, l’humanité est esclave de Satan, du monde, et du mal qui est en chacun de nous. Jésus délivre de cet esclavage tous ceux qui croient en lui. Il ne va pas supprimer le mal en vous d’un seul coup mais, petit à petit, si et uniquement si vous lui en donnez la permission, il va vous aider à l’éloigner de plus en plus. Et dans cette attente qui dure toute la vie car on n’atteint jamais la perfection dans ce domaine, il neutralise vos fautes devant les yeux du Père puisqu’il les a rachetées. Au prix fort, au prix de sa vie. Cela s’appelle le pardon, la miséricorde de Dieu.

La réponse, c’est toujours Jésus Christ ! Sur la croix, Jésus a été condamné à ma place. Il est mort. Je dois accepter que je suis “mort avec lui” (2 Timothée 2. 11), mais comme il est ressuscité et vivant, je le suis aussi avec lui. Il m’a communiqué sa vie par le Saint Esprit. Donc, tout ce dont j’ai besoin pour tenir le mal vaincu en moi, Jésus me l’a donné : une vie nouvelle, celle du Christ, et le Saint Esprit qui lui donne sa force. Tout croyant possède cela. La différence entre un croyant à la dérive, souvent vaincu par ses convoitises, et celui qui vit libre, loin du mal et heureux de faire le bien, c’est l’importance et la compréhension que le croyant a du pardon de Dieu. Le croyant malheureux ne croit pas assez au pardon et à la miséricorde de Dieu. Le second y croit de façon inébranlable et n’est pas arrêté dans sa progression par ses chutes. Il fait comme le Christ durant son chemin de croix, il se relève et reprend le chemin.

Nous pouvons peiner sur des sentiers obstrués par les ronces des soucis, traîner sur des routes futiles, et parfois trébucher ou nous blesser. Ne demeurons pas rivés à nos erreurs, nos lenteurs ou nos errances. L’essentiel est d’avancer, même clopin-clopant : « Mieux vaut un boiteux sur la route qu’un coureur hors de la route », s’exclamait saint Augustin.

« J’en ai la certitude : ni la mort ni la vie, ni les anges ni les Principautés célestes, ni le présent ni l’avenir, ni les Puissances, ni les hauteurs, ni les abîmes, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu qui est dans le Christ Jésus notre Seigneur. » (Romains 8, 38)

Le pardon de Dieu est immédiat, nous pouvons réparer en un jour des années de vie superficielle, vécues à la périphérie de nous-mêmes.

 

Encore faut-il demander ce pardon à Dieu, directement, puis l’officialiser, par l’intermédiaire d’un prêtre (les prêtres ont été choisis et appelés par Dieu pour délivrer, entre autres, le sacrement du pardon). Car ne pensons pas que le temps qui passe puisse effacer le moindre péché ; chacun d'eux est toujours présent aux yeux du Seigneur, même si nous l'avons oublié, et il faudra avoir affaire à Lui à ce sujet tôt ou tard.

Ne soyez pas (trop longtemps) horrifié par vos révoltes contre lui

Parfois quelque chose se durcit ou se bloque dans notre relation à Dieu, souvent parce qu'une souffrance rend le visage de Dieu méconnaissable, alors nous nous retournons agressivement contre lui : "Non, je n'irai pas, non je ne veux pas continuer à m'oublier ; non je ne veux plus continuer dans les conditions qui me sont faites."

Ce refus peut durer un jour, une semaine, s'étaler sur toute une tranche de vie, et la tristesse, alors, s'installe dans notre cœur. Mais le Père nous connaît ; il patiente, et pourvoit sans nous aux soins de ce qu'il nous avait confié. Et quand le moment vient où nous prenons conscience de l'amour que nous avons blessé, nous revenons vers lui, et sans un reproche, Dieu nous dit : "Je t 'attendais".

Choisir Jésus c'est choisir l'amour et renoncer à la violence

En chemin avec Lui

Laissez-le vous ouvrir les yeux, les oreilles et le cœur 

L'irruption de Jésus, Lumière du monde, trace une frontière dans le cœur de chaque homme et au cœur de chaque groupe humain, entre l'assentiment et le refus : face au Fils de Dieu, face à Jésus vrai Dieu et vrai homme, un discernement s'impose à tout homme, de toute langue et de toute culture, qui révélera le fond de son cœur, la pente secrète de sa liberté.

 

« Le glaive, c’est celui de la Parole de Dieu qui pénètre jusqu’aux jointures de notre âme et nous oblige à faire un profond travail de vérité. Ce travail est parfois douloureux mais toujours libérateur. » (Père Bertrand Lesoing, communauté Saint-Martin). Le père veut dire par là qu'au fur et à mesure que vous lirez des passages de la Bible, vous vous reconnaîtrez dans vos travers, défauts, fautes et vous vous sentirez concerné...

« Les vices se battent avec Jésus et étouffent sa présence », dit le Pape François qui met en garde : « Si on cultive ces ronces, on empêche Jésus de grandir en nous ». Jésus invite chacun à reconnaitre les vices qui habitent son cœur, l’interdisant d’être « un cœur propre », pour ensuite les arracher.

« Jésus sera heureux d’aider au travail de purification de nos cœurs », assure le Pape. Jésus donne confiance et nous pousse à avancer coûte que coûte dans la certitude que Dieu nous attend.

N'ayez pas peur, Jésus travaille toujours en douceur, jamais en force, avec une infinie patience et vous serez souvent agréablement surpris. « Nous ne sommes pas le produit accidentel et dépourvu de sens de l’évolution. Chacun de nous est le fruit d’une pensée de Dieu. Chacun de nous est voulu, chacun est aimé, chacun est nécessaire. Il n’y a rien de plus beau que d’être rejoints, surpris par l’Évangile, par le Christ », déclarait Benoît XVI.

Jésus sauvant un homme de la noyade

Souffrance

Avoir confiance en Dieu, même lorsqu’on souffre physiquement ou moralement, bouleverse en quelque sorte le cœur de Dieu le Père. Ce qui plaît à Dieu, ce n’est pas, évidemment, la souffrance de ses enfants, mais la confiance qu’ils gardent en lui « envers et contre tout ». 

Le chrétien qui souffre n’est donc pas délivré de la souffrance mais de la peine de souffrir en vain.

Si je contemple longuement le Christ en croix, je ne suis pas accablé par les échecs que je connais dans mes rencontres avec autrui, Jésus lui-même a été terriblement déçu par ses camarades de Nazareth, les habitants de son village, ses disciples, mais il nous a appris à ne pas nous culpabiliser de tels échecs. Il nous a même révélé que nous pouvions les transformer en occasions de sauver le monde ; je sais aussi qu’en rendant mes frères plus heureux, en leur souriant, en les aidant, je facilite leurs progrès dans la joie, le don de soi, or tout humain qui ouvre son cœur au véritable amour s’ouvre au règne du Christ (même s’il ne le sait pas), et il est plein d’espérance (la certitude de retrouvailles éternelles permet enfin de vivre  avec sérénité, malgré la douleur, l’épreuve d’un deuil ou d’un divorce). Dieu seul est capable de réunir définitivement des êtres séparés ici-bas par un accident de voiture, la maladie ou une incompatibilité d’humeur. Une espérance qui nous préserve aussi du découragement lorsque nous nous heurtons à l’impossibilité de réaliser sur terre une parfaite entente entre les hommes. Car c’est Jésus lui-même que je sers quand je soigne un malade ou m’occupe d’un enfant : « Tout ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens, c’est à MOI que vous l’avez fait » (Matthieu 25, 40), a-t-il dit. Cette petite phrase a profondément marqué la civilisation chrétienne et a inspiré la création des hôtel-Dieu, de nombreux ordres religieux qui enseignent, soignent, éduquent, élèvent dans le monde entier. C’est à une véritable collaboration à laquelle Jésus nous invite, une participation à l’amour du Christ : lui seul peut réaliser en nous le commandement inouï qu’il a laissé le soir de la Cène, la veille de sa mort : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. » (Jean 13, 14)

 

Charité

Certes, les chrétiens n’ont pas le monopole de la charité fraternelle. Sans croire à l’Évangile, beaucoup d’hommes partagent la vision de l’amour qui s’en dégage : le véritable amour se réjouit de l’existence d’autrui, admire ce qu’il fait de bien, accepte l’autre tel qu’il est, ne met pas d’étiquette sur lui, partage, pardonne, s’efface, donne sa vie (il ne manque d’ailleurs pas d’athées qui ont été capable de cet héroïsme), c’est le contraire de l’amour intéressé.

Laissez-vous envahir par Lui

Le regard du chrétien sur autrui est un regard sans envie (ce qui compte, c’est ce qui ne compte pas : la qualité d’amour que je fais passer dans ma vie), indulgent (je ne suis plus tenté de mépriser ceux et celles dont les défauts me heurtent profondément, j’ai découvert combien Dieu supporte avec patience les miens, je deviens bien plus indulgent à l’égard des autres), illuminé par Dieu (beaucoup d’hommes et de femmes ne découvrent que sur le tard la raison profonde de leurs insatisfactions conjugales ou professionnelles : ils se sont imaginé que leur conjoint, leur métier, leur recherche du plaisir et des loisirs, les comblerait totalement. Or Dieu seul peut combler le cœur de l’homme. Quelle joie de le découvrir, de consacrer du temps à se laisser aimer et envahir par ce Dieu d’amour sans cesse présent au fond du cœur), illuminé par la croix.

Ne pas oublier de remercier

Remercier Dieu pour les joies qu’il nous accorde et aller vers lui pour trouver du secours dans les épreuves.

Jeune fille dans la nuit lisant la Bible dont sort un cœur de flammes multicolores

Ce qui est nécessaire à la germination et à l'épanouissement de la foi :

  • Le secret, selon saint Paul, est de tout demander, et de faire de Dieu le confident de tous nos besoins et de toutes nos craintes. Car nous passons notre vie à craindre, alors que "le Seigneur est proche", à portée de foi, à portée de prière.

  • Demandez fréquemment à Dieu de renforcer votre foi. Il vous donnera une foi puissante devant laquelle Sa Sévérité, indignée par vos nombreuses fautes, tombera avec un sourire

  • Lisez les Évangiles, la Parole de Jésus

  • Allez à la rencontre de chrétiens heureux !

  • Prenez l’habitude de prier, ne serait-ce qu’un quart d’heure, afin de faire une rencontre authentique de Dieu où l’on prend le temps de l’écouter et de lui parler. « C’est dans le silence du cœur que Dieu parle » (Mère Teresa)

  • Démarrez votre vie chrétienne en la vivant avec exigence

  • Persévérez afin de décoller !

  • Profitez des sacrements, porteurs de la grâce, de la puissance et de l'amitié de Jésus : baptême, confession (pardon), eucharistie...

  • Donnez-vous les moyens de trouver les réponses aux questions que vous vous posez (n'hésitez pas à rencontrer un prêtre).

  • Écoutez de la musique chrétienne pour vous booster en fonction de vos goûts (sur ce site, dans les pages Media, trouvez la musique d'église mais aussi rock, pop, orthodoxe, variété, rap, reggae chrétienne, classée par genre). 

Envie de poser des questions, anonymement ?

Logo du site Découvrir Dieu

Dieu conservera sa part de mystère

Portrait de Jésus Lion de Juda mystérieux dans le cosmos multicolore

Dieu reste insaisissable

« La foi est une rencontre, elle est aussi une quête permanente de l’insaisissable. Plus je m’approche de Dieu, plus il s’éloigne. Plus je le saisis, plus je le découvre insaisissable. À chaque pas, je suis appelée à aller plus loin car la foi est toujours au-delà de ce que nous pouvons en dire et au-delà de ce que nous pouvons en saisir. Comme le disait Grégoire de Nysse, "nous allons de commencements en commencements vers des commencements qui n’ont pas de fin". » Claire Daurelle

 

Un mystère qui peut vous passionner

Ce grand mystère de Dieu est un véritable aiguillon pour certains, et pour tous ceux qui se mettent vraiment en quête de Dieu. Ce mystère passionne, fascine, ouvre des voies.

 

Saut dans la foi

Le mystère, les mystères qui entourent Dieu ne pouvant être résolus par la raison, il arrive un moment où il faut accepter de lâcher son orgueil, ses certitudes, son rationalisme cartésien, et de faire un grand saut de foi. Ceux qui le feront ne seront pas déçus et il y a de fortes chances pour que Jésus ne laisse pas ce grand témoignage de confiance sans récompense et, comme expliqué plus haut, il révèlera certainement sa présence d’une façon subtile, discrète mais claire et puissante. « Heureux ceux qui croient sans avoir vu », a dit Jésus…​

Pour croire, il faut se laisser convaincre par l’Esprit de Dieu. Il faut simplement désirer croire et se confier en Dieu qui donne la foi à ceux qui le cherchent. Jésus Christ est mort sur la croix pour nous ouvrir le chemin qui conduit à sa présence, et pour éclairer notre intelligence sur ce qui le concerne.

Témoignages de rencontres
et d'amitié avec Jésus

Jeune homme bras ouverts face à de hautes montagnes

« Dieu est Amour. J'ai découvert qu'Il est vraiment Amour ».

« Ce qui fait écho, c'est la faiblesse de Dieu qui se laisse frapper ».

« Jésus est le seul Sauveur et un grand ami incomparable dans le quotidien. Il est unique au monde. C'est la seule personne capable d'être disponible pour communiquer avec chacun et chacune de nous sans condition. Il peut communiquer avec des milliards de personnes dans un temps illimité. Je l'admire car il a été le seul capable de se maîtriser face au mal qu'on lui faisait, et malgré le mal qu'on lui fait encore, il ne renonce jamais à aimer. Il a le plus grand respect pour les choix que peut faire chaque être vivant. Il nous aide à vivre dans une grande liberté et veut que nous soyons heureux ici-bas, puis avec Lui là-haut. Merci Jésus, je compte sur toi à jamais. » 

Marie-Jeanne

Femme bondissant de joie dans la nature

« Moi, l’ancienne athée qui se moquait des croyants, je vous dis ceci : Il existe. Il est super. Il m'a fascinée. Il a fait pour moi, personnellement, des petits miracles inouïs, discrets mais pleins de tendresse. Depuis que je l’ai rencontré, je vis dans la joie, dans l’espérance, je vis une véritable relation concrète et unique avec lui. C’est génial ! Bien sûr, je ne suis pas exempte de galères, de souffrances, et parfois je me révolte, mais il est là, toujours là.

Dieu s’en fout que vous ayez péché auparavant, ce qu’il veut, c’est votre confiance et votre amour pour déverser en vous tout l’amour, la joie, la paix et même l’admiration qu’il a pour vous. Il veut vivre avec vous votre petit quotidien. Laissez-le entrer dans votre vie. Vous n’avez rien à perdre et tout à gagner. Je n'ai jamais été aussi heureuse de ma vie, et cela fait quatre ans que ça dure, depuis La Rencontre. »

Isabelle

 

Témoignages de personnes ayant fait une retraite chez les CPCR (communauté religieuse Coopérateurs du Christ-Roi)

Un agriculteur en retraite : « Dieu est Amour. J'ai découvert qu'Il est vraiment Amour ».

Un jeune ingénieur : « Ce qui fait aussi écho c'est la faiblesse de Dieu qui se laisse frapper ».

Un jeune informaticien : « Ce fut très intéressant parce que j'ai senti très profondément que les grâces reçues étaient dues aux prières de tous ceux qui priaient pour moi. En conclusion je ressens amour et paix ».

Une informaticienne : « J'étais dans un état déplorable, comme sortie d'un champ de bataille avec que des défaites. J'ai senti la prière de mes frères et me suis appuyé dessus. C'est l'eau vive. Dans le silence, Dieu parle ».

Un étudiant : « Avant d'arriver, j'avais pas mal d'appréhension. Mais à la gare, j'ai senti que j'étais au bon endroit. Retraite de montagnes russes, à bras de fer avec le Seigneur. Je n'ai pas encore toutes les réponses. J'ai découvert que la lecture de l'Evangile n'est pas théorique mais qu'on peut découvrir une Personne ».

Une retraitée : « Dieu a toujours été avec moi. Des miracles se sont passés dans ma vie. Faites comme moi : j'ai prié et Dieu m'a tout donné. »

Vous pouvez vous rendre dans une communauté religieuse, un monastère pour une journée, un week-end ou plus. 

Comment voir les différentes branches
du christianisme ?

Paires de chaussures en cercle pour toutes les branches du christianisme

Les différentes branches du christianisme sont à voir sous le prisme de la diversité dans l’unité, comme des membres d’un seul corps. Dieu veut sauver tous les hommes. Si certains n’adhèrent pas aux aspects de telle ou telle sensibilité chrétienne, il est toujours possible d’aller voir dans l’église voisine, mais attention cependant aux déceptions et dérives possibles : voir certaines églises évangéliques – pas toutes évidemment ! – qui semblent… angéliques et si accueillantes au départ, mais qui sont sous l'emprise d’un "ministre" souvent très convaincant et charismatique, où le culte de sa personnalité remplace celui du Christ, où les dons deviennent obligatoires, soi-disant sous peine de ne pas être favorisé par Dieu, etc. Or Dieu ne s'achète pas. Ces églises déviantes vous garantissent en fait... un véritable enfer. Fuyez-les.

Un bel exemple d'union entre les différentes sensibilités chrétiennes : les soirées live sur You Tube de la chaîne UNIS (catholique) et de celle de Carlos Payan (évangélique) qui rassemble des milliers de chrétiens pour des prières et la louange communes ; les conventions interconfessionnelles (œcuméniques) de Gagnières, dans le Gard ; la communauté de Taizé qui accueille des croyants de toute sensibilité. Voir la page Œcuménisme de ce site. Un bel exemple local : à Saint-Ambroix, dans le sud de la France, la responsable de l'antenne du Secours Catholique est... protestante.

Tous unis dans le Cœur de Jésus. All United.

Membres du corps du Christ dont le photomontage fait ressortir le visage de Jésus

Tous membres du Corps du Christ

Nos limites et nos handicaps ne nous empêchent pas d’être infiniment aimés du Père. Il nous crée à exemplaire unique et nous avons tous une vocation irremplaçable à vivre. Dans le Corps de son Fils, les membres ont des fonctions différentes mais ils ont tous une valeur infinie à ses yeux. Cette certitude n’est pas fondée sur des impressions (contrairement au karma des hindous), mais sur sa Parole. Elle proclame une « tendresse sans mesure » pour chacun de nous (Psaume 119).

Se faire baptiser, pourquoi ?

Baptistère avec vitraux colorés à l'arrière-plan

Se faire baptiser, c’est accepter de suivre le Christ officiellement, c’est accepter la grâce de recevoir son sceau, c’est permettre au Christ d’agir en soi à une profondeur insoupçonnée,  entrer dans le mystère de la mort et de la résurrection, se rendre participant de sa nature divine. De chaque baptisé, il fait un enfant de Dieu au sens fort du terme

Certes, les chrétiens croient que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’être associé au mystère pascal. Ce n’est pas une raison pour se priver d’être empoigné par le Christ ressuscité afin de devenir membre de son Corps et participant de sa vie. Il y a une intervention personnelle du Christ chaque fois qu’une personne, enfant ou adulte, est baptisée. Jésus l’embrasse littéralement dans ses bras de Ressuscité pour le faire entrer dans la famille trinitaire.

 

Si vous voulez entamer cette démarche, rapprochez-vous du prêtre de votre paroisse.

Chrisme XP Alpha Omega, sceau du Christ

Comme un sceau du Christ, ce chrisme est l'un de ses monogrammes : les deux lettres grecques Χ (khi) et Ρ (rhô) (deux premières lettres du mot Χριστός « Christ »), accompagné des lettres α (alpha) et ω (oméga). Ces lettres, qui encadrent l'alphabet grec, symbolisent la totalité : le commencement et la fin. Car Jésus a dit « Je suis l'Alpha et l'Omega, le premier et le dernier, le commencement et la fin ». 

(Apocalypse 22, 13)

Dieu est ma délivrance, l'Éternel est ma force
Dieu te donnera ce que ton coeur désire
Jésus pensif allongé sur un rocher avec la voie lactée en arrière-plan

Jésus vous attend.  Il pense à vous de toute éternité

Je me donne à Jésus

Il s'est donné à vous depuis la création du monde. Voulez-vous vous donner à lui ?

Recevoir la grâce et la lumière du Christ

Rien n’est plus cher à ses yeux qu’une adhésion libre et totale.

Trois moyens pour favoriser votre rencontre avec Jésus

rencontrer-jesus-avec-charismatiques.jpeg

Rencontrer Jésus avec le Renouveau Charismatique :

  • groupe de prière ou événement du RC comme par exemple une convention

  • ou un live Youtube du RC

decouvrir-jesus-avec-serie-the-chosen.jpg

Découvrir Jésus en regardant la série The Chosen : un Jésus profondément humain qui touche les cœurs 

decouvrir-jesus-aux-jmj.jpg

Rencontrer Jésus en participant aux JMJ, le grand rassemblement des jeunes chrétiens du monde entier avec le pape, tous les trois ou quatre ans, dans une grande métropole

Laissez-vous faire...

recevoir-la-grace-de-dieu.jpeg

Recevez Sa Grâce...